Human Trafficking - Women to go

lundi, novembre 01, 2010

Le trafic d'êtres humains s'est considérablement développé ces dernières années, devenant ainsi l'un des plus lucratifs avec des revenus annuels estimés à $3 milliards en Europe. Entre 700000 et 4 millions d'individus seraient ainsi victimes de ce fléau au sein de l'Union Européenne.

Israël n'est pas en reste vis-à-vis de cette criminalité. Près de 10000 individus sont victimes de ces trafics, dont 3000 en relation avec la prostitution. Pour dénoncer ces agissements, l'organisation The Task Force on Human Trafficking vient de communiquer très récemment avec un dispositif d'ambient provocant.


Afin de matérialiser le trafic d'êtres humains, Young & Rubicam Tel Aviv a réinterprété une vitrine du centre commercial Dizengoff de Tel Aviv, en installant des jeunes femmes étiquetées.
Le public était alors confronté à la dure réalité des personnes que l'on négocie comme des marchandises. Ce dispositif d'ambient souhaitait ainsi alerter l'opinion publique en générant un retour médiatique.


Un moyen percutant d'alerter le public, à l'heure où les gouvernements et ONG tendent d'enrailler ce fléau. Ogilvy Action Russia avait déjà tenté en 2009 de dénoncer ces pratiques par le biais d'une installation intéractive au coeur d'Amsterdam, haut lieu de la prostitution.

Sources: Y&R, Haaretz

3 commentaires:

jérémy dumont on: 2 novembre 2010 à 09:46 a dit…

Quand j'organisait encore les apéros du jeudi, on avait monté un magasin d'hommes sur la même idée, réalisé exactement pareil....nous on avait une cabine d'essaye...= http://www.youtube.com/watch?v=MegMor7mpSg

jérémy dumont.

jérémy dumont on: 2 novembre 2010 à 09:47 a dit…

j'organisais sans T.

Emmanuel on: 2 novembre 2010 à 16:31 a dit…

J'en avais déjà entendu parler dans une des vidéos des apéros du jeudi.

 

Archives

Copyright © 2010 Je Dblogk. All rights reserved | Home | Posts RSS | Comments RSS